Villa Sainte-Marthe

au service des Aînés

Présentation

La Villa Sainte-Marthe était, à l’origine, la demeure de la famille Barry. A la mort de sa fille Marthe, Madame Barry fit don de sa maison au Diocèse de Viviers.

De 1928 à 2008 soit quatre vingt ans, la Villa Sainte Marthe a eu le statut de Maison Diocésaine de retraite accueillant des prêtres âgés.

En 2008, elle change de statut et devient un Foyer Logement ouvert à tous et bénéficiant de l’aide sociale du Conseil Général de l’Ardèche.

L’établissement est géré par l’Association des Maisons Saint Joseph, association privée à but non lucratif.

 

L’Association Maisons Saint-Joseph (AMSJ)

L’ « Association Maisons Saint Joseph » a fait l’objet d’une déclaration de modification en sous-préfecture le 14 novembre 2002 et d’une parution au journal officiel le 25 janvier 2003. Son nouvel objet est libellé comme suit : « gérer des établissements et faciliter le fonctionnement matériel et le développement de toutes oeuvres, activités et actions auxquelles collaborent les religieuses de l’Institut des soeurs de Saint-Joseph, telles que l’accueil de personnes âgées : religieuses inter-congrégations, prêtres, laïcs. [...] Toutes les activités de l'association doivent être en conformité avec le charisme de l'Institut des soeurs de Saint Joseph ». C’est une association à but non lucratif régie par la loi de 1901.

Le siège de l’Association Maisons Saint Joseph, organisme gestionnaire de la Villa Sainte-Marthe, est située à Saint Peray en Ardèche.

Actuellement cette association gère 3 établissements médico-sociaux :

  • la Résidence Saint-Joseph, EHPAD de 138 lits à Aubenas - Accès au site internet
  • la Villa Sainte-Marthe, Foyer-logement de 30 appartements à Aubenas (07)
  • l’EHPAD Saint Joseph à Chamalières (63) de 69 lits - Accès au site internet

 

Actualités

Notre soucis constant de développer les liens entre nos aînés et les plus jeunes s'illustre ici.

Voir toutes les actualités...

Disponibilités

Pour connaître les hébergements disponibles, contactez-nous !